Différence entre condition et garantie

Lors de la discussion de contrats et de transactions, deux termes qui sont fréquemmentutilisésont condition et garantie. Ces termes sont utilisés lorsqu'un vendeur fait certaines déclarations sur un bien dans l'intention de vendre le bien. La distinction entre ces deux termes n'est pas toujours claire pour quelqu'un qui ne connaît pas les deux, mais il existe plusieurs différences clés.

  1. Définition

Lorsqu'unContratest rédigé concernant la vente de quelque chose, il existe généralement des stipulations qui font référence à la nature et à la qualité du bien vendu. Celles-ci sont généralement considérées comme des conditions ou des garanties. Une stipulation qui est plus importante pour l'élaboration du contrat est appelée conditiontandis queune stipulation de moindre importance dans l'élaboration du contrat est considérée comme une garantie. Essentiellement, en ce qui concerne une condition, le contrat de vente ne serait pas exécuté sans que la condition ne soit remplie, alors qu'avec une garantie, la stipulation n'est qu'une préoccupation secondaire et n'est pas d'une importance vitale. Le contrat peut être exécuté sans que la garantie ne soit remplie.



Les définitions formelles des deux se trouvent dans la section 12 de la Sale of Good Act, qui a été rédigée en 1930. Le texte de cette loi détaille plusieurs choses sur les garanties et les conditions, y compris qu'une stipulation peut exister. Il dit également qu'une condition est impérative ou que le contrat peut être refusé. Une garantie, cependant, est secondaire à laprimairel'objet du contrat et le contrat ne peut être renoncé si la garantie n'est pas remplie. Il peut cependant y avoir une demande d'indemnisation ou de dommages-intérêts. Enfin, cette loi indique que la détermination de l'existence d'une stipulation comme condition ou comme garantie dépendra de la langue du contrat. À cet égard, une stipulation peut être qualifiée de garantie dans le contrat, mais reste une condition. Ces différences dans les définitions de l'état et de la garantie sont à la base de la distinction entre les deux termes.

  1. Recours pour violation

En droit des affaires, la définition d'une condition est une stipulation essentielle à l'objet premier du contrat, dont la rupture donne lieu à considérer le contrat comme une renonciation. La définition d'une garantie serait une stipulation collatérale à l'objet principal du contrat, dont la violation donne lieu à une demande de remboursement mais non à un droit àrefuserles marchandises et renoncer au contrat. Lorsqu'un manquement à une condition survient, la partie lésée peut également réclamer une indemnisation en plus de la répudiation du contrat et en cas de rupture de garantie, il ne peut y avoir qu'une demande d'indemnisation.

  1. Interchangeabilité

Lorsqu'une violation d'une condition ou d'une garantie se produit, le chemin à parcourirvers l'avantdoit être déterminé. À cet égard, il existe plus d'options avec une rupture de condition qu'une rupture de garantie. Un manquement à une condition peut être considéré comme un manquement à la garantie dans certaines circonstances, mais un manquement à la garantie ne peut jamais être considéré comme un manquement à une condition. Il existe plusieurs circonstances qui permettraient qu'un manquement à une condition soit considéré comme un manquement à la garantie. Celles-ci incluent lorsqu'il y a une renonciation volontaire à la condition. Cela exige que l'acheteur choisisse de traiter la violation comme une violation de garantie et est de nature volontaire et dépend uniquement de la volonté de l'acheteur. Si l'acheteur ne répudie pas le contrat, il est présumé qu'il a renoncé à son droit de le faire. Ce scénario peut également se produire lorsque l'acheteur a accepté les marchandises. Cela se produit lorsqu'il indique qu'il a accepté les marchandises, qu'elles ont été livrées et qu'elles n'ont pas été retournées ou refusées dans un délai raisonnable. Dans ces circonstances, un manquement aux conditions serait considéré comme un manquement à la garantie et seul un remboursement pourra être réclamé. lefinalune circonstance survient lorsque la réalisation de la condition est déterminée par la loi comme impossible à remplir.

  1. Capacité à être impliqué

Une condition peut être explicite ou implicite. Une condition expresse est une condition que les parties au contrat incluent dans la langue du contrat en déclarant que l'exécution est conditionnelle à la survenance d'un ou plusieurs événements. Les conditions express sont faciles à détecter et sont très précieuses pour protéger une partie contre des circonstances imprévues qui pourraient empêcher leur exécution. Ces conditions se retrouvent généralement dans les contrats d'achat de maison.

Une condition peut également être implicite, en outre, elle peut être implicite en fait ou implicite en droit. Celles qui sont implicites en fait sont similaires aux conditions expresses en ce que les événements doivent se produire et que les parties au contrat en sont conscientes, mais elles sont différentes car elles ne sont pas expressément énoncées dans le contrat. Ils ne peuvent être déduits que des termes du contrat, de la nature de la vente et du comportement des parties. Celles qui sont des conditions implicites dans la loi, également connues sous le nom de conditions de construction, diffèrent des conditions expresses et des conditions implicites de fait de deux manières principales. Premièrement, la condition peut ne pas nécessairement être contenue dans le libellé du contrat ou en être déduite. Et deuxièmement, il ne doit être effectué que de manière substantielle, plutôt que complètement. En effet, ces situations se produisent lorsque les tribunaux tentent de rechercher un résultat juste et équitable.

D'une manière générale, les garanties n'existent que dans une condition expresse, bien qu'il existe quelques exceptions. Et lorsqu'elles sont implicites, c'est généralement une condition d'une garantie expresse. Par exemple, s'il existe une garantie sur une voiture neuve, la langue de cette garantie est exprimée, mais il peut être implicite que le véhicule ne serait utilisé que dans des conditions normales. C’est beaucoup plus limité que la capacité d’une condition à être implicite.

Différence entre condition et garantie